Skip to main content

Depuis quelques années, de plus en plus de personnes consomment de la spiruline au quotidien, pour leur santé et leur bien-être, dans le cadre d’une activité sportive (vous pouvez retrouver l’article sur la spiruline et le sport juste ici) ou autre…

Pour profiter pleinement de la spiruline, il est conseillé de prendre de la consommer quotidiennement sur une période longue, et c’est pour cela que l’on parle parfois de « cure de spiruline » ! Même si ce terme est quelque peu emprunté au domaine du médical et nous éloigne de notre vision « aliment » de notre super cyanobactérie, il a pour autant l’avantage de clairement marquer la régularité dans sa consommation. 

Alors, prendre de la spiruline sous forme de cure, oui ! Mais comment ? Sous quelle forme ?

Les cachets et les gélules, la poudre, les brindilles, la fraîche… 

Sans surprise, c’est le produit brut, intact et sans transformation qui est le plus recommandable : la spiruline fraîche ! (Tout comme sa petite sœur, notre « spiruline glacée », qui elle est disponible tout le temps, même pendant la période hors-saison). Elle n’a pas subi le processus de déshydratation et est consommée à la sortie du bassin : ses valeurs nutritionnelles sont donc intactes et préservée au maximum

De plus, elle a une saveur umami ! C’est-à-dire qu’elle joue le rôle d’exhausteur de goût dans les plats, et elle présente un joli goût fromage frais, bien rond en bouche, très différent du goût un peu iodé de la spiruline sèche. Cette pâte est super simple d’utilisation et peut se fondre dans vos entrées, plats, et même vos desserts ! Sur une tartine de houmous, dans votre salade, dans une sauce, sur un tiramisu…

Il y a de nombreuses manières de faire, et vous pouvez retrouver toutes nos conseils d’utilisations ici.

⚠️ Il ne faut pas cuire ou bouillir la spiruline, sinon elle perdra certains de ses nutriments ⚠️

La spiruline déshydratée est aussi une bonne alternative pour consommer de la spiruline ! A condition que celle-ci soit de bonne qualité !  Pour ça, deux astuces : 

Il faut privilégier les entreprises locales qui produisent leur spiruline en France ! 

Dans la plupart des cas, la spiruline consommée en France provient de l’étranger. Le souci ? Ces spirulines importées (en plus de l’empreinte écologique du transport) sont très souvent cultivées de manière industrielles, sur plusieurs hectares, avec des bassins ouverts (non-abrités sous serre) pouvant absorber de nombreuses contaminations et pollutions aux métaux lourds. Pour pallier ça, certains industriels vont déshydrater la spiruline à (très) haute température : problème ? Au-delà de 42°C, les pertes de nutriments ne sont plus négligeables du tout ! Dommage pour un aliment particulièrement intéressant pour son profil nutritionnel :/

Il faut donc privilégier les entreprises locales proches de chez vous, avec un cahier des charges français commun. Aujourd’hui, et bien plus qu’auparavant, il existe de nombreuses fermes partout en France qui produisent leur spiruline artisanale. Alors autant faire marcher les producteurs locaux et profiter d’une spiruline de très bonne qualité 😄

La spiruline bio ne veut pas dire « bonne spiruline » 

Contrairement à ce que l’on pense, la spiruline bio en pharmacie ou parapharmacie est à éviter. (Article à ce propos très très vite)

Déjà, parce que la spiruline BIO française, aujourd’hui, c’est encore une perle rare ! Très souvent, elle vient d’Amérique ou d’Asie où l’obtention du label AB ne suit pas les mêmes spécifications qu’en France. 

Alors maintenant, vous savez que la spiruline est un aliment qui ne se choisit pas au hasard !

Notre mot final ?  Privilégiez la fraîche, produite en France, et profitez-en pour visiter les fermes des spiruliniers !  🌱 🤩